LECTURE – Premier roman de Maya Waked
mardi 11 mars 2008

Dans un cocktail sympa, Maya Waked, jeune auteur, invitée pour parler de son nouveau et premier roman, nous a délivré un rapide résumé de son œuvre, sans fards et sans élans commerciaux, simplement. Intrigué, nous avons demandé à  lire sa prose pour éventuellement réaliser ensuite une interview si cela pouvait générer l’intérêt de nos lecteurs.

Après lecture, l’entrevue était obligatoire…
Quel talent, quel pouvoir d’analyse de l’être humain dans les méandres de tous les itinéraires de l’amour où celui-ci se perd souvent. L’héroïne, entourée de personnages riches en couleurs comme en sentiments, nous délivre de l’emprise du temps et nous rappelle que Carpe Diem reste une expression à pratiquer sans modération.

Témoignage
Myriam Gohar, nous livre ses impressions après lecture de FERMEE POUR INVENTAIRE de Maya Waked.

« Il se trouve que je m’occupe d’un « cercle de lecture » et que parmi nous se trouve une jeune femme Libanaise,  Maya Waked, qui disait écrire… méfiance, méfiance… J’y croyais sans y croire ! Aussi lorsqu’elle nous invite pour présenter son livre, je me précipite, en amie d’abord…et je l’avoue, en curieuse.

Apres la séance de dédicace, mon livre « fermée pour inventaire » (un titre magnifique et magnifiquement approprié) sous le bras je rentre chez moi et commence ma lecture sans attendre. Mon côté dubitatif sans doute.
Et bien, à partir de la première ligne, je me suis retrouvée sous le charme et je n'ai plus lâché le roman jusqu'à son dénouement.
Les différents niveaux de lecture possibles pour aborder le livre sont tous intéressants. La maladie, la souffrance de la guerre, l’histoire d’amour, les liens familiaux, le sens de la vie, la magie des rencontres… Tout nous touche à un moment ou un autre, à un degré plus ou moins important.

Ce livre nous donne une leçon de vie, il faut vivre dans l'instant, profiter de tous les bonheurs qui passent et faire des bilans de temps en temps pour les savourer  de nouveau. C’est ce que fait Noura dans son isolement et sa clairvoyance aussi. Le parti pris de cette héroïne dans le coma mais qui mène le récit nous prend « aux tripes ». L’attitude si bien ressentie de son entourage, sa mère attentive et câline, ses sœurs si différentes dans leur réaction, son amoureux prisonnier de son effroi…Nous sentons que devant un tel drame nous serions un peu de tout cela et Maya se met si bien à la place de chacun… Un talent de psychologue incroyablement fin. Une écriture limpide, fluide, poétique et souvent émouvante.

Des émotions si bien transcrites, des descriptions si bien trouvées. Maya nous évite les clichés pour trouver de si jolies tournures. N’ayant pas le livre sous la main (mon entourage se l’arrache) je ne vous ferai pas de citation…mais « les baisers du soleil couchant sur les clochers de Paris » m’ont bien plu (entres autres).
Les retours en arrière sont tous judicieux, et même si je n’ai pas eu toutes les réponses que j’aurais voulues (en particulier sur le début de l’histoire de Noura et son amoureux) ça n'enlève rien au bonheur que j’ai pris à la lecture de son roman qui, de l’aveu même de Maya, n’est pas vraiment autobiographique mais s’inspire beaucoup de ce qu’elle et son entourage ont vécu au Liban. Elle sait nous captiver et on ne s'ennuie pas une minute.

Mon après-midi passé avec Noura et sa famille fût un plaisir que je vous souhaite à tous.
PS : Maya est Libanaise et écrit en Français. Son livre a été ensuite traduit en arabe. C’est remarquable de maîtriser aussi bien notre langue.
Myriam GOHAR (www.lepetitjournal.com – Le Caire) Mardi 11 mars 2008

Fermée pour inventaire de Maya Waked
Librairies Renaissance
A Mohandessine
20 rue El Sawra
Tél: 02.761.58.35
A Héliopolis
42 rue Asmaa Fahmy
A Maadi
4 rue 209 Digla, Tél/fax: 02 25 19 96 84
Contact : librairies_renaissance@yahoo.fr

• MayaWaked.Com © 2007 •